Chirurgie Anomaly Mullerian Double …

Chirurgie Anomaly Mullerian Double ...

Chirurgie Anomaly Mullerian – Double Utérus

Développement de Mullerian Anomalies

Comme un embryon précoce, les trompes de Fallope, de l’utérus, du col et du vagin supérieur, développer à partir de deux tubes séparés, connu sous le nom conduits ou paramésonéphriques de Müller. Les conduits mésonéphriques se développent dans les structures mâles internes, mais les restes peuvent se produire dans la femelle et sont connus sous forme de kystes paratubaire, ou des kystes qui se développent à côté des trompes de Fallope. Parfois, ils agrandir et doivent être enlevés chirurgicalement. anomalies du développement (anomalies) du système de conduit mullerian représentent quelques-uns des troubles les plus fascinants de la médecine de la reproduction.

Les conduits de Müller se différencient pour former les trompes de Fallope, de l’utérus, du col de l’utérus, et le 1/3 supérieur du vagin. Les deux tubes mullériennes se rejoignent sur la ligne médiane, la partie supérieure des deux tubes écartées pour former chaque trompe de Fallope, les parois internes de la partie médiane des tubes se désintégrer, formant une cavité creuse ou de l’utérus, et les parois intérieures de la partie inférieure des canaux de Müller désintègrent aussi pour former le col de l’utérus et du vagin supérieur.

La partie inférieure 03.02 du vagin se développe à partir d’une structure totalement différente embryologique, connue sous le sinus urogénital. Une grande variété de malformations utérines peut se produire lorsque ce morphogenèse (développement) est perturbé. Elles vont de l’utérus et du vagin agenesis (absence ou de l’incapacité à développer) pour compléter la duplication de l’utérus et du vagin, à des malformations de l’utérus seulement à des anomalies mineures de la cavité utérine.

Etant donné que le système rénal (rein) et des parties ultérieures du système squelettique axial se développent en étroite proximité de l’utérus ou du système mullérienne, au cours du développement embryonnaire, les malformations mullériennes sont fréquemment associées à des anomalies du système rénal et du squelette. Tout patient qui se trouve à avoir mullériennes (utérines) anomalies devrait avoir une évaluation complète de leur système rénal (rein). y compris une urographie intraveineuse (IVP) et l’échographie rénale pour exclure les anomalies des voies urinaires.

Représentation graphique des deux conduits mullerian (paramésonéphrotique) séparés qui se développent par la suite dans les trompes de Fallope, de l’utérus, du col et du vagin supérieur. Gracieuseté de fotosearch.com

Incidence des Mullerian Duct Anomalies

anomalies du conduit mullériennes (MDA) sont associés à des ovaires qui fonctionnent et des organes génitaux externes appropriés à l’âge. Ces anomalies sont souvent reconnues après le début de la puberté, quand une jeune femme ne parvient pas à être menstruée (agénésie ou l’absence de l’utérus) ou a des périodes très douloureuses (non-communication utérus fonctionnel). Dans les années de reproduction, il se trouve sur son ultra routine, ou quand elle a de la difficulté à obtenir la perte de grossesse enceinte ou répétée. Dans la période prépubère, le développement normal des organes génitaux externes et les étapes sexuelles de développement adaptées à l’âge (comme ceux du sein et de poils pubiens) masquent souvent des anomalies des organes reproducteurs internes.

Représentation graphique du développement de l’appareil reproducteur femelle AFTErdéveloppement conduit mullerian normale

L’incidence réelle et la prévalence de toutes les anomalies, mullériennes majeures et mineures, dans la population en général ne sont pas connus, mais est estimé à 1 300 (une plage rapportée était de 0,1 à 3,5%). Les femmes avec une perte de grossesses répétées ont une incidence déclarée de 5-10%, la plus forte incidence des défauts majeurs qui se produisent chez les patients mullériennes ayant le premier trimestre, fin du deuxième ou au début des pertes du troisième trimestre. Les anomalies du conduit de Müller les plus fréquemment rapportés sont les suivants:

  • Arcuate
  • cloisonnées
  • didelphe
  • bicorne
  • unicorne
  • Hypoplasie (de l’utérus sous-développés)
  • Utérins agénésie (absence de l’utérus)

Diagnostic de Mullerian Duct Anomalies

Il y a un certain nombre de façons de faire le diagnostic d’une anomalie conduit mullerian:

  1. Forte suspicion fondée sur l’histoire clinique – aucune menstruation, périodes extrêmement douloureuses, fin du 2ème ou 3ème début perte de trimestre
  2. Soit l’échographie de routine ou de diagnostic – voyant deux utérus au lieu d’un

photo Ultrason d’un "double" utérus ou de l’utérus bicorne

  1. Hysterosalpingogram ou HSG – une radiographie de l’utérus et les tubes montrant deux ou "double" utérus, étant soit un cloisonnées ou bicorne

Hysterosalpingogram d’un utérus bicorne ou "utérus double"

  1. Sonohysterogram ou SHG – US de l’utérus avec injection d’eau
  2. IRM – gold standard pour identifier le type de malformation conduit mullerian

La plupart des communes mullériennes Duct Malformations

Les malformations du conduit de Müller les plus courants (défauts) peuvent impliquer séparément l’utérus, du vagin, une combinaison des deux, moins le col et rarement les trompes de Fallope, sauf en association avec des anomalies d’autres organes reproducteurs. Les parties les plus courants de défauts de gaine mullériennes sont les suivantes:

utérus Arcuate

Une légère indentation dans le fond ou le haut de l’utérus. Ne pas avoir de conséquences en matière de reproduction et est un "Ordinaire" la variation et ne nécessite pas une intervention chirurgicale.

unicorne utérus

Seul l’un des canaux de Müller se développe donc dans la cavité utérine est la moitié de la taille d’une cavité normale. Aucune chirurgie peut être fait et cette malformation peut augmenter le risque de fin du 2ème et au début de la perte 3e trimestre parce que l’utérus sera "plus de place" et déclencher un accouchement prématuré.

cloisonnées utérus

absence partielle ou totale de la désintégration de la paroi interne des tubes de Müller. Le conduit mullérienne partielle ou totale restante devient une cloison ou une bande de tissu conjonctif au milieu de la cavité utérine. Le sommet extérieur ou fond de l’utérus est normal. Ce tissu conjonctif a une mauvaise irrigation sanguine et quand un embryon attache à elle, l’utérus ne peut pas fournir l’écoulement et de nutriments résultant dans une première perte enceinte généralement comprise entre 8-12 semaines de trimestre sanguin adéquat. Un utérus cloisonnées peut être corrigé par la chirurgie, ce qui entraîne une cavité utérine unifiée, permettant à la grossesse pour aller près de terme ou à terme.

bicorne utérus

absence partielle ou totale de la désintégration de la paroi interne de chaque tube mullérienne. Le conduit mullerian partielle ou totale restante devient un septum, mais a l’endomètre normal ou muqueuse utérine. Le sommet extérieur ou fond de l’utérus est en retrait ou "en forme de coeur". La différence entre un cloisonnées et un utérus bicorne est soit faite visuellement, à la laparoscopie. ou à l’IRM, où vous pouvez distinguer un utérus en forme de coeur et un utérus de forme normale. L’embryon se fixe et continue à se développer, car il a un débit sanguin adéquat, mais se traduit par un travail prématuré généralement autour de 22-26 semaines parce que la grossesse "à court de chambre" de croître, parce que techniquement, il ne fait que croître dans "une moitié de l’utérus". Un utérus bicorne peut être corrigé par la chirurgie, ce qui entraîne une cavité utérine unifiée, avec des résultats de la grossesse dieu même.

Communiquer et non communicants cornes

Underdevelopment d’un côté du conduit mullérienne résultant en un bon fonctionnement de l’utérus, mais beaucoup plus faible normal ou "corne utérine"; qui est soit communiquant avec l’autre matrice, et par conséquent aucun problème initial. Il y a un risque accru de prématurité et le travail prématuré, car il est fondamentalement un utérus unicorne et une communication très faible "deuxième utérus" ou "corne utérine". En général, s’il y a une histoire de la perte de la grossesse ou la femme ne veut pas prendre le risque, la décision est à l’ablation ou "brûler" la paroi de l’endomètre ou l’ablation chirurgicale de la corne de communication, car il est si petit et ne peut pas supporter une grossesse viable, alors que l’autre côté peut être en mesure de. Une corne non-communication pose un problème beaucoup plus important parce qu’il ya des règles normales en ce que non-communication "Corne" mais le sang menstruel a nulle part où aller et continue à construire (hématométrie ou de sang utérus rempli), causant éventuellement une douleur considérable et le risque accru de l’endométriose en raison du reflux de sang menstruel dans la cavité pelvienne (il n’a nulle part ailleurs aller). Il faudra une intervention chirurgicale pour enlever la corne non-communication.

didelphe Utérus

duplication complète du système de reproduction entière; avec un tube de Fallope de chaque côté, un utérus double, un double col et un double vagin. Cela est dû à la défaillance d’une désintégration de l’un conduit mullerian provoquant ainsi "reproduction" tout le long de l’appareil reproducteur. Le diagnostic est généralement effectué sur un examen de routine lorsque soit deux vagins ou deux cervices se trouvent. Bien que, il y a une augmentation à la fin de 2ème et la perte précoce 3e trimestre parce que le bébé est "croissance" dans la moitié d’un utérus, statistiquement, l’unification chirurgicale ne semble pas améliorer les résultats de la grossesse.

Syndrome de Rokitansky-Custer-Hauser

absence totale du système mullérienne (des trompes de Fallope, de l’utérus, du col et du vagin du haut) et le système vaginal (2/3 inférieur du vagin). Il présente une jeune femme qui a l’apparition normale des caractères sexuels secondaires, mais ne parvient pas à commencer la menstruation. L’examen pelvien révèle seulement "fossette" où le vagin serait normalement. Chirurgicalement cela implique la reconstruction d’un "Nouveau" vagin au moment approprié pour que la femme peut avoir des rapports sexuels. Elle aura besoin d’utiliser un support de gestation pour obtenir une grossesse. Le soutien psychologique et des conseils sont des éléments essentiels de l’évaluation et de soins pré-opératoires. En plus de ne pas être en mesure d’avoir des rapports sexuels, ces jeunes femmes seront stériles, ce qui entraîne des problèmes possibles de la douleur psychologique et l’estime de soi.

agénésie Mullerian

Absence de trompes de Fallope, de l’utérus et le vagin supérieur. Tout d’abord diagnostiqué chez jeune femme qui ont un développement normal des caractères sexuels secondaires, mais ne parviennent pas à commencer la menstruation. Etats-Unis et / ou IRM montre l’absence de l’utérus et du col utérin et le vagin est raccourcie dans des extrémités dans une poche aveugle. Aucune chirurgie est nécessaire, la femme peut avoir des rapports sexuels et la grossesse peut être obtenu en utilisant un support gestationnel.

utérus en forme de T

La forme de la cavité utérine est littéralement en forme de T. Elle est due à l’exposition maternelle au DES, un médicament utilisé dans le 50-60&# 39; s pour aider à prévenir les fausses couches. Une des conséquences de l’exposition au DES maternelle était une forme de T (ou hypoplasie ou sous-développés) utérus chez la progéniture femelle. Cela a conduit à un risque accru de fausses couches, en raison de la taille de l’utérus a diminué, lorsque ceux-ci progéniture femelle a tenté la grossesse. Il ne peut pas être réparé par la chirurgie et si une femme continue d’avoir des problèmes de reproduction, elle peut avoir à envisager une mère porteuse.

Hysterosalpingogram d’un utérus d’une exposition en forme de T-DES

Une fois que le diagnostic est fait, la correction chirurgicale dépend des symptômes sous-jacents (extrêmement de périodes douloureuses, aucune menstruation, ne peuvent pas avoir des rapports sexuels), le diagnostic précoce (ont pas essayé la grossesse, mais ne veut pas prendre le risque de perte de grossesse) ou une histoire de soit première ou deuxième perte de trimestre. La plupart des malformations des voies de Müller sont d’abord vus par la jeune femme&# 39; de médecin de soins primaires ou par son gynécologue. endocrinologues de la reproduction voient généralement les femmes avec des défauts mullériennes des voies à cause d’une histoire de perte de grossesses répétées et / ou le travail prématuré dans le deuxième trimestre fin; Toutefois, les médecins spécialistes de la reproduction sont parfois le premier à faire le diagnostic d’une anomalie mullerian parce que la jeune femme arrive avec ses parents. Toute chirurgie de malformation des voies mullerian nécessite une quantité importante de l’expérience et de l’expertise afin d’obtenir le résultat souhaité et de préserver l’intégrité de l’utérus et de l’avenir en toute sécurité procréer. Arizona Center pour les études de fertilité a une vaste expérience dans la correction chirurgicale de tous les types de malformations mullériennes, sauf ceux qui exigent la reconstruction vaginale, auquel cas, la femme est appelée à un chirurgien qui fait de nombreuses procédures de changement de sexe.

Représentation graphique des types les plus courants d’anomalies de Müller. A cloisonnées et utérus bicorne. adhérences intra-utérines ou des cicatrices, Asherman&# 39; syndrome de, peut parfois présenter comme une anomalie mullerian car elle peut fausser l’utérus

Chirurgie Anomaly Mullerian

La chirurgie peut être réalisée par plusieurs techniques différentes, mais le résultat final est une procédure d’unification de l’utérus ou le retrait d’une corne compromise.

  1. Dans le cas de la communication ou non communicants cornes utérines, le plus petit utérus peut être soit éliminé par coelioscopie ou laparotomie, en fonction de la difficulté de l’opération. Dans les deux cas, la communication ou non-communication corne est enlevée chirurgicalement, en prenant soin de ne pas effectuer le reste "Ordinaire" utérus; qui peuvent être de taille unicorne ou plus, en fonction du pour cent du défaut mullérienne inégales. Parfois, l’ablation ou la cautérisation, peut être fait à la corne de communiquer, si vous êtes en mesure d’obtenir un hystéroscope dans la corne. C’est souvent difficile en raison de la petite taille de cette corne.
  2. La majorité des mullériennes chirurgies de malformation des voies effectuée par Arizona Centre d’études de fertilité sont soit sur cloisonnées ou bicorne utérus chez les femmes qui ont eu une histoire d’échec de la reproduction répétée au cours du premier trimestre (cloisonnées utérus) ou dans le milieu de deuxième trimestre en retard (bicorne utérus). Dans le Centre de l’Arizona pour l’expérience des études de fertilité, la taille de la cloison, ou largeur de tissu entre les deux utérus, est le facteur décisif quant à l’approche chirurgicale. De toute procédure est connue en tant que métroplastie ou la réparation de l’utérus. Si le septum est très mince dans la largeur, il peut être enlevé par hystéroscopie (voir le lien hystéroscopie) ou hystéroscopie métroplastie. Cela se fait avec la laparoscopie concurrente pour aider à réduire le risque de perforation utérine pendant le retrait du septum. D’autre part, si un large septum, Arizona Center pour les études de fertilité estime qu’il ne devrait pas être fait par l’hystéroscopie, mais par une procédure ouverte ou laparotomie, où le septum est coincé hors de l’utérus (en prenant soin de ne pas enlever tout le tissu utérin normal), puis les deux moitiés de l’utérus sont unifiés, créant une cavité. Ceci est connu comme Tompkins métroplastie. La raison de cette approche est que l’implantation se produit au fond de l’utérus. Si la cloison est très large et il est enlevé par hystéroscopie, qui est fait avec cautérisation, puis quand la partie finale de la cloison est enlevée au fundus avec cautérisation, que l’ensemble de la zone sera endommagé par le cautère et guérir avec du tissu cicatriciel. Le tissu cicatriciel a l’approvisionnement en sang très pauvre, ce qui rendrait impossible l’implantation ou être associées à la perte précoce de la grossesse. L’avantage d’un métroplastie hystéroscopique est qu’il évite une intervention chirurgicale majeure et le patient peut tenter une grossesse en 6 semaines sans aucune restriction. Avec un métroplastie Tompkins, l’ensemble de l’utérus doit être ouvert et le septum enlevé. En conséquence, la femme ne peut pas tenter la grossesse pendant 3 mois pour permettre à l’utérus de guérir et doit accoucher par césarienne pour éviter la rupture utérine avec le travail. Elle devra également être sur la thérapie d’oestrogène pendant trois mois pour favoriser la guérison de l’incision utérine par la prolifération de l’endomètre à croître au cours de l’incision. Dans le Centre de l’Arizona pour les études de fertilité avis, il est un petit prix à payer pour avoir une grossesse à terme avec succès. Personne ne va faire un C / S sur la femme "sauf si elle est d’avoir un bébé".
  3. Si un "double" utérus est ramassé sur US routine ou HSG / SHG. Arizona Center pour les études de fertilité a changé sa recommandation au cours des dernières années. Auparavant, la pensée était que la première grossesse "étiré" sur l’utérus, il en serait de la prochaine grossesse "rendre plus" et la femme aurait un résultat viable. En outre, toutes les femmes avec un cloisonnées ou utérus bicorne se traduirait par une perte de grossesse. Un certain pourcentage de ces femmes aura une durée ou la livraison à court terme. Le problème est que vous ne savez jamais qui "ces quelques femmes sont"; et statistiquement, sans chirurgie, ces femmes sera certainement à un risque accru de perte de grossesse. Ayant vu trop femme perdre 1-2 grossesses (bébés) au 2ème trimestre ou ont eu 3-4 fausses couches avant qu’un métroplastie est considéré, Arizona Center pour les études de fertilité discute maintenant avec chaque couple la possibilité d’avoir un métroplastie avant de tenter la grossesse , avant même qu’ils aient eu une seule perte 1ère ou 2ème trimestre de la grossesse. De cette façon, ils sont conscients des avantages et des inconvénients, des risques et des complications, de leur décision, avant qu’ils décident de tenter la grossesse. La plupart des couples, si on leur donne le choix, vont choisir de faire la métroplastie, plutôt que de risquer une première ou deuxième trimestre une perte de grossesse. Il y aura probablement quelques femmes qui ont subi une chirurgie qui n’a pas besoin, mais qui pâlit dans le visage de la femme qui aurait perdu leurs bébés sans chirurgie.

RELATED POSTS

Laisser un commentaire